La division de la sécurité de la société sud-coréenne Samsung, Samsung Techwin, a annoncé que leurs caméras DVR et NVR sont compatibles avec les solutions de gestion pour IP vidéo de Axxon, Aimetis, Digifort, Griffid, Exacq, Genetec, ISS, Milestone, Mirasys enterprises, ONssi, Seetec et IPronet.

Samsung Techwin Il a réussi à intégrer avec succès leurs caméras, DVR et NVR avec le logiciel de gestion vidéo développement majeur entreprises (VMS). Axxon, Aimetis, Digifort, Griffid, Exacq, Genetec, ISS, jalon, Mirasys, ONssi, Seetec et IPronet sont les sociétés de logiciels de gestion de la vidéo que Samsung a travaillé pour sa capacité à proposer un logiciel « ouvert », spécialement conçu pour faciliter l’intégration entre les appareils et systèmes de différents fabricants.

Tim Biddulph, chef de produit IP de Samsung Techwin Europe, a commenté sur le sujet : « clients de toute l’Europe s’appuient sur la marque Samsung principalement par notre capacité à fournir des services complets pour les solutions de vidéosurveillance analogique, réseaux et basés sur IP et hybride. Pour cette raison, ils ont tendance à présenter une proposition complète avec matériel Samsung. Toutefois, nous reconnaissons que dans une telle situation économique, nous devons assurer à nos clients pour obtenir la performance maximale de leurs investissements dans les systèmes de sécurité : cela signifie que les clients peuvent contrôler et surveiller les produits de Samsung avec l’équipement d’autres fabricants. Et travailler étroitement avec les sociétés de machines virtuelles est un élément fondamental de notre philosophie de Smart Security, se concentrant principalement sur facilitant les clients de façon cherchant une transition graduelle de leur solution de vidéo surveillance analogique actuelle à un autre cent onze cent IP ».

« Le logiciel de gestion vidéo de chaque entreprise est différent. Cependant, quelle que soit la plate-forme qu’ils choisissent, les clients auront un contrôle haut caméras et appareils d’enregistrement à partir de différents fabricants, mais aussi la flexibilité d’intégrer, par exemple, l’analyse vidéo intelligente, systèmes de contrôler l’accès et les appareils mobiles. Bien sûr, informer la tous les clients informera ses fournisseurs sur les différentes possibilités avant de prendre une décision sur les machines virtuelles de travailler », a soutenir Biddulph.


Est-ce que vous avez aimé cet article ?

Abonnez-vous à notre flux RSS et vous ne manquerez de rien.

D'autres articles
par • 24 mai 2012
• Section: sécurité