50000 millions objets vont être connectés à Internet d’ici à 2020, selon un rapport de l’Institut Vint. Les appareils portatifs actuels seront remplacés par des bornes insérées dans le corps humain pour recevoir et transmettre des informations, créer un sentiment d’empathie entre l’homme et les machines.

Choses empathiques

Les frontières entre l’homme et les machines vont être dilué vers le haut pour créer un sentiment d’empathie entre les deux. Cela se produit car, à l’avenir, les bornes de la main courant seront remplacés par Terminal inséré dans, sur ou dans le corps humain ; pour recevoir et diffuser des informations, créer un sentiment d’empathie entre l’homme et les machines.

C’est ce qui ressort du second rapport sur l’Internet des choses faites par l’Institut Vint, laboratoire des tendances de Sogeti. Dans la nouvelle ère technologique avec l’Internet que l'on appelle des objets produit un nouveau type de relation entre l’être humain et les objets qui l’entourent, brouillant les frontières entre l’homme et la machine.

Selon cette étude, appelée « Emphatiques things », la nouvelle façon de se connecter fera la relation avec les objets plus personnelle et intime. Cela a conduit au monde des affaires, aidera publiques et organismes privés afin de mieux comprennent la situation de leurs clients. « Les entreprises et les consommateurs, les gouvernements et les citoyens sont en interaction de façon plus personnelle. Avec l’empathie avec les objets, effacent les frontières entre l’homme et la machine. La vie devient plus facile, les sens sont aggraver et même créer de nouveaux « dit Menno van Doorn, directeur de Vint.

El informe de Vint prevé que unos 50.000 millones de objetos estarán conectados a Internet en el año 2020, lo que repercutirá en unas cifras de negocio que oscilarán entre los 3.300 y los 10.600 millones de euros. Para el director del Instituto Vint y coautor del informe, Menno van Doorn, la rápida adopción de las redes sociales, de los dispositivos móviles y el creciente análisis de datos y la nube está revolucionando la sociedad de la información.

Sogeti Empathic Things

La era de las “cosas empáticas”

Vint ha identificado seis categorías de lo que han denominado “cosas empáticas”, definidas en función del lugar que ocupan en nuestro cuerpo y del tipo de información que reciben y producen: wearables (adjuntas a la piel, proporcionan una visión en datos corporales tales como el ritmo cardiaco); augmentables (complementan los sentidos con datos procedentes del entorno del usuario); surroundables (combinan datos del cuerpo del ser humano con información externa); enchantables (objetos cotidianos equipados con tecnología inteligente); swallowables (convierten los datos del cuerpo en un identificador digital); y biohackables (implantados bajo la piel para mejorar el desarrollo humano).

Les auteurs reconnaissent que « il y aura un nombre d’échecs de lancement sur le marché et le potentiel technologique et l’attractivité sociale, viabilité économique déterminera si une technologie appelée intime ou personnel est intégré dans notre univers quotidien. Nouvelle technologie permet la compréhension de la situation et la mentalité de la clientèle personnel. »

Selon le rapport de l’Institut VINT, ces changements affecteront très significativement aux départements marketing des entreprises, qui devront comprendre, aux côtés des mentions traditionnelles de produit, prix, place et promotion, le contexte, cette compréhension tant que la situation personnelle et la façon de penser des clients.

Internet des objets

Comment réussir

L’étude répertorie six recommandations pour réussir dans ce nouvel environnement des choses « empathiques ».
Le premier est le choix du numérique, puisque, grâce à la technologie entreprises peuvent ajouter une nouvelle couche de protection des renseignements personnels auprès de leurs clients, avec une interaction beaucoup plus personnelle qui permet à un nouveau niveau d’information sur le consommateur pour ouvrir les portes à de nouvelles opportunités de ventes.

Dans le même temps, il est recommandé de construire des systèmes dynamiques capables de générer l’empathie et offrir une valeur ajoutée. Sa nature ouverte permet un échange d’informations sans fin.

En tant que troisième recommandation, Vint a pour but d’analyser la situation et par le biais de quel genre de dispositifs, la connexion se produit. Par exemple, un chauffeur de camion peut ne pas fonctionner avec un ordinateur portable sur ses genoux, lunettes numériques cependant fournissent le type de connectivité dont vous avez besoin.

Comme un quatrième point fondamental, il est recommandé d’améliorer les bases de connaissances, dans laquelle les données sont ajoutées métadonnées, touches dans le contexte spécifique de chaque utilisateur. Combien plus de données sont fournis, plus facile sera l’information correcte, correctement et au bon moment.

Le cinquième recommandation passe pour créer des ponts entre les utilisateurs avancés et les autres personnes, donc recommande que la transition se produit dans l’ordre : acquérir un petit nombre de dispositifs empathiques et d’experts partageant leurs expériences avec d’autres utilisateurs potentiels.

Enfin, le rapport relève la nécessité de prendre soin de la vie privée, étant donné que ce concept n’avait jamais été si important. Il est nécessaire de s’assurer que les personnes qui gardent le contrôle de leurs données et qu’il y a transparence dans leur utilisation.


Est-ce que vous avez aimé cet article ?

Abonnez-vous à notre flux RSS et vous ne manquerez de rien.

D'autres articles
par • 1er avril 2014
• Section: études, Réalité augmentée, simulation