L’objectif du projet était de construire un système de projection numérique pour prévoir les éruptions volcaniques. Les informations obtenues avec des capteurs Waspmote va construire une famille de « digital jumeaux » simuler numériquement ce qui se passe à l’intérieur du cratère et d’expérimenter avec un volcan actif en temps réel.

Volcanologues se sont engagés aux toutes dernières technologies offrant l’Internet des objets (IDO) pour surveiller en temps réel tout ce qui entrent ou sortent des cratères et prévoient les éruptions. L’entreprise qui combine des expéditions scientifiques innovantes avec des projets de technologie afin de promouvoir des changements positifs, Qwake, il s’est appuyé sur la technologie de Libelium développer un réseau de capteurs sans fil dans la bouche de l’enfer, qui est connu pour le volcan Masaya au Nicaragua.

Masaya est l’un des volcans plus actifs de latino-américains. En fait, au cours du dernier trimestre de 2008 sa caldeira ont lancé des cendres et vapeur pour atteindre une hauteur de 2,1 kilomètres. Actuellement, l’un des cratères a dans son intérieur avec la lave est visible lac de 600 mètres carrés qui permet de visualiser le comportement dynamique des effets magma où des éruptions chute d’eau, les explosions et les lave.

L’équipe de Qwake, dirigée par l’Explorateur et réalisateur de documentaires Sam Cossman, le Gouvernement du NicaraguaLibelium et General Electric)GE) ont travaillé sur ce projet de lancer le premier volcan en ligne. L’expédition a eu lieu durant les mois de juillet et août de 2016.

Qwake nécessaire pour implémenter un système de surveillance sans fil capable de collecter, transmettre et stocker des données en temps réel. Pour cette raison, ils ont choisi la technologie Libelium pour obtenir des informations directement à partir du cratère.

Pour accéder en toute sécurité le cratère Santiago, lave ouvrir Lake, où Sam Cossman et son expédition mis au point un système de tyroliennes qui descendraient d’une manière efficace à l’équipe de l’expédition ainsi que la matériau. Cela a permis d’installer des capteurs Waspmote près des plates-formes de cratère pour les données dans un environnement si extrême comme difficile et presque inaccessible.

Plates-formes de capteurs déployés dans le volcan Masaya étaient Waspmote Plug & sens ! Smart environnement PRO et Waspmote fiche & sens ! Ambiant contrôle agissant comme répéteurs du signal transmis par le premier. Plus de 80 capteurs étaient reliés à la mesure de CO2, H2S, température, humidité et pression atmosphérique.

Capteur encapsulé plates-formes ont été scellés sous vide pour les protéger de la chaleur à l’intérieur du cratère et également dans des zones proches du volcan. La température où la majorité des capteurs placée était autour de 150 degrés Fahrenheit (environ 65 degrés Celsius), bien que dans certaines parties du volcan, ils ont atteint entre 800 et 1 000 degrés Fahrenheit (entre 426 et 537 degrés Celsius).

Waspmote bouchon & sens ! Smart PRO environnement envoyé des informations directement à la passerelle de Meshlium et dans certains cas, lorsque le signal est faible, à la prise de Waspmote & sens ! Ambiant contrôle agissant comme un répéteur. Ces données sont envoyées via Xbee 900HP de Digi International. Collecte des données IoT Gateway et envoi d’informations par la 3G à la base de données de GE, qui était alors affichée par Predix, un nuage de GE développé pour la plate-forme d’Internet industriels.

Détection précoce des éruptions

L’objectif principal du projet était de construire un système de projection numérique pour prévoir les éruptions volcaniques. Cette information servira à construire une famille de « jumeaux numérique » qui simule numériquement ce qui se passe à l’intérieur du cratère par les chercheurs et les scientifiques.

Le but ultime de ce projet est d’offrir un service public donnant accès aux population et les décideurs pour leur permettre d’expérimenter un volcan actif en temps réel.

Les nuage axée sur la plate-forme prédictive des outils analytiques utilisent une combinaison de données collectées après plus de 20 ans de travail sur le terrain dans le volcan Masaya et les informations recueillies par les capteurs connectés aux plates-formes de capteur Waspmote bouchon & sens ! qu’il s’installe dans ce projet. Toutes ces données aideront à anticiper la crise volcanique et d’agir en pionnier comme système d’alerte précoce. Après ce premier projet, l’expédition est d’avis qu’il n’y a grand potentiel pour le développement d’autres applications dans les volcans dans le monde entier.


Est-ce que vous avez aimé cet article ?

Abonnez-vous à notre flux RSS et vous ne manquerez de rien.

D'autres articles , ,
par • 31 Jan, 2017
• Section: Des études de cas, Contrôle, distribution des signes, la mise en réseau, simulation